L’estuaire de la Gironde

L’estuaire de la Gironde
12 octobre 2015 Stages Photo 17
Estuaire de la Gironde

Si vous êtes passionné par l’ornithologie, voici une petite article par le « Conservatoire de l’estuaire de la Gironde » sur les nombreuses espèces d’oiseaux visibles au bord de l’estuaire de la Gironde.
L’estuaire est situé sur un des axes les plus empruntés par les oiseaux pour leurs migrations. Les zones humides en bordure d’estuaire sont également des sites de nidation ou d’hivernage de première importance.

Parmi les plus nombreuses (plusieurs milliers chaque année) et les plus connues, on peut citer le Gorge bleue à miroir, l’Hirondelle de fenêtre, la Linotte mélodieuse, le Chardonneret élégant, le Pinson des arbres, le Verdier d’Europe ou encore la Bergeronnette printanière.
Les rapaces fidèles au rendez-vous, on note le Milan noir, le Faucon crécerelle, le Faucon hobereau ainsi que le Busard cendré.

En bordure d’estuaire, certains sites sont connus comme lieu de nidification du Héron pourpré, du Héron cendré, de l’Aigrette garzette ainsi que de la Cigogne blanche.

Sur les rives on rencontre le Cormoran, le Goéland leucophée, la Mouette rieuse. C’est également un lieu de vie pour les limicoles. Sur les 13 espèces nichant en France dans les zones humides, 4 se reproduisent sur les bords de la Gironde : le Vanneau huppé, le Petit Gravelot, le Gravelot à collier interrompu et le Courlis cendré.

L’hivernage et surtout la migration des anatidés (canards) sont importantes dans le secteur. La réserve contiguë de la centrale nucléaire du Blayais héberge chaque hiver jusqu’à 2 500 oiseaux.
La Sarcelle d’hiver représente environ la moitié de l’effectif. C’est le plus petit canard d’Europe. Parmi les autres anatidés en hivernage, on peut citer le Souchet, le Canard siffleur, le Pilet ou Sarcelle d’été. La réserve est un site de première importance pour la Foulque macroule et le Busard des roseaux. Parmi les limicoles ou trouve le Vanneau huppé, le Chevalier gambette, le Courlis corlieu et la Bécassine des marais.

« Au moins 130 espèces nicheuses ont été recensées sur la zone estuarienne depuis 1970. »

Sources: © estuairegironde.net
L.P.O. – Faune Charente Maritime
Photos: © Stephen Rennie 2011-15

Réservez votre stage et venez découvrir certaines de ces espèces pendant un Stage Photo d’Oiseaux en Charente Maritime

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’infos

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer