Massacre des oiseaux

Massacre des oiseaux
10 novembre 2015 Stages Photo 17
Rougegorge
Mettons fin au massacre illégal des oiseaux familiers

Ici, dans cette belle région de Provence, un rougegorge s’agite, arrachant ses plumes pour essayer de se désengluer ; là une fauvette est déjà morte d’épuisement après s’être débattue de longues heures ; en Aquitaine, un bruant ortolan est capturé, engraissé dans le noir, puis noyé pour être cuisiné ; ailleurs c’est un chardonneret qui meurt écrasé sous une grosse pierre plate…

Sous prétexte de « traditions françaises » certains s’autorisent à massacrer nos petits oiseaux familiers, ceux de nos jardins, de nos parcs, de notre campagne… Non seulement les techniques de capture ne sont pas sélectives (tous les petits oiseaux du rougegorge au chardonneret en sont victimes), mais elles sont également particulièrement violentes et cruelles. Les conditions de détention sont stressantes et traumatisantes, de nombreux oiseaux sont blessés voire mutilés, avant d’être achevés. Parfois même, ce braconnage de notoriété publique alimente un trafic juteux.

Les braconniers savent qu’ils ne seront pas inquiétés : ces pratiques d’un autre âge perdurent grâce à la complicité de l’État français et de quelques élus de la République, Maires, Députés et Sénateurs dont les noms sont connus. Chaque année, l’État demande à la police de la nature (ONCFS) de ne pas constater les infractions en invoquant ce qu’il appelle la « tolérance ». Les sanctions infligées aux quelques contrevenants pris sur le fait grâce à la persévérance des associations du réseau BirdLife International (La LPO pour la France) sont ridiculement symboliques. La situation est dénoncée par les agents eux-mêmes qui vivent de plus en plus mal cette situation de non droit.

Nous avons besoin de vous pour mettre fin à ces pratiques barbares sans plus attendre ! Le Président de la République Française a affirmé vouloir faire de la France un pays exemplaire en matière de biodiversité. En signant cette pétition, faisons-lui entendre que nous ne nous reconnaissons pas dans cette France barbare et réclamons qu’il agisse en faveur de la biodiversité et du respect des textes protégeant les oiseaux !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer